Warning: Illegal string offset 'map' in /homepages/22/d633600489/htdocs/app803538913/wp-content/themes/trawell/core/helpers.php on line 1840

Warning: Illegal string offset 'map' in /homepages/22/d633600489/htdocs/app803538913/wp-content/themes/trawell/core/helpers.php on line 1840
Transition écologique et minimalisme, étape 2.  Que faut-il changer dans ses habitudes ? - Joanna Earthling
changer ses habitudes pour devenir écolo

Transition écologique et minimalisme, étape 2.  Que faut-il changer dans ses habitudes ?

Hello !

Si vous-vous êtes bien renseignés sur les désastres écologiques actuels et que vous souhaitez changer vos habitudes par des gestes simples et responsables, alors  je ne vais pas y aller par 4 chemins 🙂 Chaque geste compte car si tout le monde s’y mettait, cela provoquerait bien des changements : les chaines de productions seraient surement différentes et les conséquences seraient bien moins déplorables pour la planète. Bien entendu, changer ses habitudes ne s’opère pas à la minute, cela demande du temps pour s’organiser et s’adapter. Voici alors les 10 règles que j’ai suivies pour changer mes habitudes : 

#1
Désencombrer son chez soi. Faire le vide pour repartir à zéro 

Grand nombre d’entre nous sommes habitués à sur-consommer : une armoire remplie de fringues à craquer sans forcément tous les mettre, les placards de la cuisine et du débarras qui débordent…. Et bien souvent, nous continuons à acheter et à accumuler des choses dont la majorité s’avère inutile.

Cette sur-consommation se fait au détriment de notre planète et bien souvent, sans s’en rendre compte, de notre santé. Alors il est temps de se déposséder des vilaines habitudes et d’apprendre à vivre dans la frugalité, ce qui fait un bien fou je vous l’assure ! Et oui, car vivre simplement fait du bien à la fois pour le moral et pour le porte feuille : on se sent plus organisé, moins oppressé par l’accumulation et on peut faire des économies pour des dépenses bien plus utiles et qualitatives. Alors que faire ?

D’abord, faire du tri dans chaque pièce.

🌿Dans la salle de bain
Faire le tri sur les produits de beauté essentiels : j’avais donné à ma mère, à mes amis ou aux bonnes oeuvres les produits que je n’utilisais pas (c’est souvent le cas avec le maquillage). J’ai également jeté ceux qui étaient périmés et j’ai terminé tous ceux qui contenaient des ingrédients suspects ou aux contenants en plastique pour me tourner vers des cosmétiques les plus naturelles et respectueuses pour notre peau et notre environnement.
Faire du tri dans les médicaments. Bon nombre sont ceux qui se périment et restent à moisir dans la boite à pharmacie. J’ai apporté les médicaments périmés au pharmacien. Attention, ils faut les ramener sans leur emballage en carton.

🌿 Dans  la cuisine
Faire du tri dans les placards et le frigo. Adieu la bouffe périmée, adieu la bouffe aux ingrédients suspects. J’ai terminé toutes mes éponges “spontex” jetables (qui sont par ailleurs fabriquées à base de pétrole), mon produit vaisselle pour réinvestir dans des ustensiles naturels et un simple savon de Marseille.

🌿Dans la chambre
Désencombrement de l’armoire. J’avais tellement de vêtements. Il a fallut que je me résigne, certains vêtements avaient “une certaines valeur à mes yeux”, ou alors “trop beau !” mais je ne les portais jamais. Quel intérêt alors de les garder ? J’ai décidé de les mettre dans une grande malle pour les vendre ou les donner. Mon placard aujourd’hui respire – les seuls vêtements que j’achèterai maintenant sont en grande majorité plus réfléchis, moins impulsif.  Je minimise également mes achats chez des commerçants de la fast fashion (H&M, Zara= gros pollueurs mondiaux) et privilégie des marques plus éthiques qui vendent de beaux vêtements avec des matières plus nobles (et plus durables dans le temps). Je suis également une grande adepte du seconde main, bien plus écologique.

🌿 Dans les placards
Désencombrement
de toute la paperasse inutile, des produits d’entretien néfastes pour la santé et d’un tas de breloques totalement inutile et sans valeur affective. A noter qu’il vaut mieux donner (amis, Emmaüs) que de jeter aux encombrements car généralement, les objets se retrouvent accumulés dans des décharges en plein air.

Pour vous aider, je vous propose une appli mobile
pour apprendre à se désencombrer  > Zero waste objective

Vous verrez, ce désencombrement prend plusieurs semaines, voir des mois selon la taille de votre logement, sur la base d’un seul jour de tri par semaine 😉

#2
Une fois que le désencombrement est fait : réduisez vos déchets au maximum

On y vient, voici l’étape cruciale. Pour cela, suivre la règle des 4 “R” :

🌿Refuser, ce dont on n’a pas besoin.
Par exemple, lorsque vous êtes en magasin, prenez vos propres cabas et refusez les sacs plastiques, si vous êtes dans un bar et que vous prenez un cocktail, demander sans paille (ouaip c’est chiant, faut y penser… mais les réflexes viennent avec le temps)

🌿Réutiliser.
Par exemple, ne plus acheter de pailles jetable. Investir dans des produits réutilisables (pailles, éponges, cotons)

🌿Recycler.
Par exemple, détourner la fonctionnalité d’un objet au lieu de le jeter : ex, de vieilles caisses à vin en étagère ou en caisse de rangement.

🌿Composter (Rot en anglais )
Redonner au vivant ce qui appartient au vivant 😉 Même les déchets des légumes consommés ont une utilité incroyable.

La transition vers le “low waste” ou “le moins de production de déchets possible” n’est pas une chose simple à faire. Elle prend du temps et demande une réorganisation. Je vous en parlerai dans un article à part entière 😉

#3
Consommer éthique, local et le plus responsable possible

Pour cela, je me renseigne et sélectionne les produits que j’achète. Mon objectif est d’être le plus éthique possible et au plus juste avec mes valeurs ; Je fais également en sorte qu’ils soient le moins nocifs pour ma santé. Je me suis donc pas mal renseignée sur ce que je consomme (important) et je favorise les réseaux locaux et les circuits courts.

🌿Cuisine / alimentation
Je ne mange quasiment plus que bio et local pour les fruits et légumes exceptés quelques fruits exotiques. La viande, le poisson viennent des bouchers/ poissonniers. J’évite au maximum les réseaux de distribution à part pour des choses nécessaires (genre litière de chat et PQ) ou pour me faire plaisir de temps en temps (le gros paquet de bonbons).

🌿Hygiène
Je favorise majoritairement des petites marques locales et éthiques et des artisans qui proposent des produits de qualité ou naturels.

🌿Habillement
J’ai nettement diminué mes achats compulsifs et me tourne souvent vers du seconde main, vintage ou marque principalement éthiques.

🌿Voyage
J’ai diminué mes voyages en avion et favorise les moyens de locomotion “slow” (lents). Oui, pour une passionnée de voyage, c’est dur ! Quand aux attractions, je me renseigne et bannis ceux qui sont à l’encontre de mes valeurs (ex : attraction animalières).

#4
Pas besoin d’acheter en grande quantité.

Je prends ce dont j’ai besoin. Ne plus me laisser tenter par des choses futiles en rayon. Pour cela le vrac est efficace : en plus de réduire drastiquement mes déchets, je prends la quantité souhaitée.

#5
Quand j’achète, j’opte pour la qualité et la projection sur le long terme.

🌿2 exemples concrets :

1 – pour les futurs parents, opter pour une chaise de bébé réglable jusqu’à la petite enfance.Cela évite d’en racheter une plus tard et même si l’investissement est plus lourd au départ, on gagne en économie.

2- pour un aspirateur, miser sur une marque dont vous êtes sûrs que la durée de vie dépassera celle des 5 ans. Opter pour une bonne marque qui utilise les matériaux les moins fragiles (se renseigner).

#6
 Réduire ses quantités de viande & opter pour le flexitarisme

Pas simple, surtout si l’on vit avec un ou une viandar(de) 😉 Il faut apprendre à se réinventer. A trouver des recettes toutes simples et super bonnes pour diminuer ses quantités de viande. Et lorsqu’on en mange, on opte pour des produits de qualités, éthiques. Quant on voit dans les abattoirs la manière dont une majorité des animaux sont traités avant de mourrir, on parle vraiment de  cruauté à part entière ;

La viande… On en consomme trop ! Et c‘est un véritable fléau pour la planète (cf cet article)

#7 Désencombrez encore et toujours
& apprenez à minimaliser

Ceci est un rappel à l’ordre. Le désencombrement ne se fait pas en un tour de main. Cela prend du temps, il faudra y veiller au grain au fur et à mesure 😉

#8
Apprenez à produire soi même

Facile si on a du temps pour le faire. En plus d’apporter une valeur affective à ce que vous consommez, vous maitrisez le produit. Je m’explique, plus vous achetez un produit transformé et plus il a de chance à ce qu’il soit néfaste. Nous vivons à travers une économie où la rentabilité est maitre, certains industriels n’hésitent pas à mettre des merdes pour gagner plus d’argent (pardon d’être aussi vulgaire, mais c’est le cas de le dire).

Alors faites la cuisine au maximum par vous même, vos cosmétiques si vous le pouvez, vos meubles etc. Soyez créatifs – ma caverne au trésors est le site Pinterest est une véritable mine d’or à créativité : recette, ameublement, bien être etc. 😉

#9
Opter pour des matériaux ou des produits nobles et naturels

Equation logique :  plus les produits sont naturels, moins ils seront nocifs pour vous 😉 Ceci est valable dans la déco, les vêtements, les produits d’entretien.

#10 – Et surtout, ne pas se frustrer !

C’est la règle ultime. On est loin d’être tous parfait, moi la première ! J’achète des produits avec des emballages quand je n’ai pas le choix, je mange de la viande, je mange des bonbons bien sucrés et industriels, j’achète parfois des babioles chez Sostrene Grene (made in China – et oui, je craque à l’occasion) ; J’aime m’améliorer chaque jour, mais c’est parfois contraignant quand o sait qu’il n’y a pas assez de mesures politiques qui aillent dans ce sens (restreindre les emballages etc.). Bref, le plus important est d’être consciencieux et de faire ce qu’on peut pour changer par des gestes simples au quotidien.

Sur ce, je vous souhaite une bonne transition 😉 Rdv à l’étape suivante sur la slow life

 

Avez-vous aimé l'article ?
[Total: 0 Average: 0]
Joanna

Amoureuse de voyages et de découvertes - sensible aux impacts environnementaux.

View stories

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 comments