Warning: Illegal string offset 'map' in /homepages/22/d633600489/htdocs/app803538913/wp-content/themes/trawell/core/helpers.php on line 1840

Warning: Illegal string offset 'map' in /homepages/22/d633600489/htdocs/app803538913/wp-content/themes/trawell/core/helpers.php on line 1840
Slow life : qu'est ce que c'est ? - Joanna Earthling
slow life, c'est quoi ?

Slow life : qu’est ce que c’est ?

Le “slow quelque chose”, est un concept tendance un peu utilisé à tout va pour parler de « processus lents ». Par exemple, le « slow travel » signifie voyager de manière douce, avec le moins d’impact sur l’environnement comme le bus, le vélo, nos pieds. Les slows cosmétiques ont aussi un impact positif, cette fois-ci pour la santé, car elles plus tournées vers des ingrédients 100% naturels (à l’inverse des cosmétiques industriels!). Le mode de vie « slow » ou « slow life » est donc plus tourné vers la nature et la lenteur. C’est apprendre à se détacher du productif pour se consacrer à des tâches plus douces, plus tournées vers l’expérience et le bien-être : par ex, savourer chaque moment avec ses proches, lire un bon livre, faire des tâches récréatives etc.

Et donc quel est le rapport avec l’écologie ?

L’écologie, c’est l’étude des êtres vivants et de leur environnement. Être écologiste c’est un tout : c’est d’abord l’amour pour la nature et le vivant. C’est la fascination pour toutes ces choses autour de nous (l’écosystème) qui se se renouvelle à travers un processus méticuleux, tellement méticuleux qu’on se demande si tout n’a pas été orchestré ! A ce jour, un écologiste ou “écolo” pour les intimes, tient à ce que ces écosystèmes soient préservés, au risque de voir apparaitre des dérèglements “anormaux” et la disparition brutale de certaines espèces (dont l’homme).

Alors, quand on passe en mode « slow », on s’émerveille de tout ce qui se passe autour de nous dans la nature, de sa beauté, ces petites choses futiles du quotidien : les mouches, les abeilles, les larves les fleurs, les animaux, les bébés qui grandissent 😀 Un peu comme dans l’enfance, ce temps de l’insouciance. Avoir cette vision « enjolivée » de ce qu’il se passe autour de nous (bien qu’on sache que le monde n’est pas tout rose) apporte une autre façon de penser : on apprend à savourer et à donner de la valeur à chaque chose, chaque douceur constituée par dame nature.

Adopter un mode de vie slow life

D’ailleurs, je pense qu’on devrait plus éduquer les futures générations dans cette optique, avec plus d’empathie et de sensibilité. Ca nous éviterait de façonner des Donald Trump ou Bolsonaro (le mal incarné)…

Bref, je revient à mon lien avec l’écologie : à l’heure où la surproduction, le temps et l’exploitation (des humains et des animaux)  impactent nos vies de manière parfois brutale (selon là où on vient, notre milieu social), pouvoir se détacher pour revenir vers des choses simples a des vertus.

J’ai créé une rubrique spécialement dédiée au « slow life pour avoir une vision de ce mode de vie lent que j’ai adopté 😉 Une chose est sure, aimer les choses simples nous rend plus heureux (et c’est top santé qui l’a dit !);

Pour conclure : la vie lente “slow life” entre parfaitement dans le paradigme du parfait petit écologiste : car la lenteur = moins de productivité, moins d’impact.

Voilà, bisous <3

Maintenant je vous invite à lire toutes mes astuces pour minimiser votre empact et :

Et si vous avez aimé l’article et que vous souhaitez suivre mon aventure écolo et bucolique, rejoignez moi sur Instagram par ici 😉

 

Avez-vous aimé l'article ?
[Total: 0 Average: 0]
Joanna

Amoureuse de voyages et de découvertes - sensible aux impacts environnementaux.

View stories

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 comments